Imprimer

(source charente libre du 9 juillet 2019)      

79 communes du Nord-Est de la Charente ont été reconnues en « calamités agricoles » par le comité national de gestion des risques en agriculture (CNGRA) pour la sécheresse 2018 ayant « entraîné des pertes de récolte sur prairies permanentes et temporaires ».

       Les demandeurs doivent avoir subi les dommages reconnus par l’arrêté de reconnaissance et ne pas être assurés pour ces dommages. Le bénéfice de l’indemnisation est conditionné à la souscription préalable d’un contrat d’assurance garantissant le risque d’incendie des bâtiments d’exploitation ou de leur contenu. En l’absence de bâtiment, un contrat d’assurance garantissant le risque de grêle ou la mortalité du bétail pourra être retenu.

       La perte doit être supérieure à 30 % de la production théorique, le montant des dommages supérieur ou égal à 1000 € et dépasser 13 % de la valeur du produit brut théorique de l’exploitation.Les agriculteurs concernés doivent effectuer leur demande d’indemnisation entre le 15 juillet et le 19 août 2019 inclus, par voie dématérialisée via l’outil « TéléCalam » du ministère de l’Agriculture (1) Pour rappel, cette démarche nécessite préalablement la création d’un compte « TéléCalam » (2).

(1). http://www.mesdemarches.agriculture.gouv.fr, rubrique « exploitation agricole »/« demander une aide PAC, conjoncturelle ou structurelle », « demander une indemnisation calamités agricoles ».)
(2).https://usager.agriculture.gouv.fr/inscription_usager/. La création est gratuite.