Un téléphone est un petit coffre à minerais. Près de 100 millions dormiraient ainsi dans l’Hexagone selon une enquête d’opinion réalisée pour l’Alliance française des industries numériques.

     L’opérateur a déployé sa filière de collecte-recyclage entre la France et l’Afrique via cinq pays (Burkina Faso, Bénin, Niger, Côte d’Ivoire et Cameroun). « Les mobiles en état de marche sont testés et leurs données effacées. Ils sont ensuite reconditionnés et revendus.

     L’entreprise d’insertion, membre d’Emmaüs International, Les Ateliers du Bocage, située dans les Deux-Sèvres., effectue le tri des modèles collectés.

Source : sudouest.fr